ZigZag x Les Autres Possibles, des dépliants engagés avec les étudiants

Partenariat École de Design Nantes Atlantique

Des étudiants de 3e année de l’École de design Nantes Atlantique se sont emparés du format et des sujets des Autres Possibles pour un travail réflexif et graphique sur le thème des contradictions.

Publié le 10 juillet 2020
——

“Mon téléphone contrôle ma vie”, “Ville technologique, quels impacts ?”, “Tricote le jour, fricote la nuit”… Ce ne sont pas les dernières enquêtes de la rédaction des Autres Possibles, mais le fruit du travail d’étudiants en design graphique de l’École de design Nantes Atlantique. Chaque année, des étudiants de 3e année sont invités à produire le fanzine graphique ZigZag : cette année, ils ont travaillé autour d’un partenariat avec le magazine.
Comme nous aimons partir à la rencontre de nouvelles pratiques et créativités et travailler avec les acteurs du territoire, on a sauté sur l’occasion.

L’idée pour eux : s’appuyer sur le format des Autres Possibles, les thématiques des numéros parus, mais aussi sur notre façon graphique de traiter l’information, pour créer collectivement des hors-série créatifs. Avec une contrainte supplémentaire, imposée par l’équipe pédagogique : explorer la notion de contradiction.

Neuf fanzines graphiques

“Contestation ? Opposition ? Incompatibilité ? Dissonance ? Incohérence ? Contraste ? Débat ? À chacun sa définition de la contradiction… Nous, étudiants en design graphique de l’école de Design Nantes Atlantique, nous nous sommes penchés sur la question. Nous vivons dans une époque contradictoire à bien des égards et y avons déniché des sujets aux problématiques contemporaines qui nous tenaient à coeur : violence, sexualité, technologie, santé. Le but de ce hors-série est de pointer du doigt ce qui ne tourne pas rond, dans l’espoir de faire évoluer les consciences pour mieux vivre ensemble.”, peut-on lire au dos des neuf numéros. Tous présentent le même recto avec des extraits de textes littéraires, philosophiques, poétiques, scientifiques ; et un verso illustré sur la thématique choisie.

Le recto commun des fanzines.

Les neuf thématiques abordées font écho aux thèmes de nos numéros : la désobéissance civile, l’univers carcéral, la ville sous surveillance technologique, la vie nocturne et la sécurité, les jeux vidéo, la sexualité des seniors, la robotisation, la santé et l’hygiène, l’addiction au smartphone.

C’est vrai, la crise sanitaire et le confinement on un peu changé les plans – à la base : un travail recto-verso en groupe et sérigraphié à 800 exemplaires pour nos abonnés qui aurait été célébré lors d’un petit événement -, mais les étudiants ont quand même pu travailler à distance et nous montrer leurs travaux imprimer en quelques exemplaires : on était très heureuses de les découvrir !

Bloody mary d’une bonne agression
Levée d’écrou
Mon téléphone contrôle ma vie ?
Ville technologique : quels impacts ?
Tricote le jour, fricote la nuit.
En stage chez les black blocs
L’homme ou le robot ?
La propreté n’est pas un vilain défaut
Réalité vs jeu vidéo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autant dire que la relève est assurée !

Merci aux professeurs de l’école de Design, merci aux étudiants pour leur chic investissement.

 

Qui sommes-nous ?

La boutique

Les points de vente