Les Autres Possibles

Les Autres Possibles, (anciennement Le MAP), c’est un nouveau magazine 100% local 100% papier qui se déplie

Les Autres Possibles (anciennement Le MAP) est un mensuel indépendant qui se déplie comme une carte routière. Il enquête et met en perspective les innovations durables et solidaires du territoire Loire-Atlantique, portées par les citoyens.

 

 

– Archive nostalgie : la vidéo de lancement de la campagne Ulule (mai 2016) :

 

from lemapnantes on Vimeo.

-

La ligne éditoriale : questionner les enjeux de société par leurs solutions de proximité

Questionner les enjeux de société grâce au journalisme de solution: L’idée est de se pencher chaque mois sur un enjeu de société thématique et d’aller enquêter sur les solutions durables et solidaires proposées par les citoyens à proximité. Numérique, recherche, éducation, économie, écologie, art et culture, architecture, sciences, santé… L’idée est de croiser tous les domaines d’action, de les faire dialoguer et de les questionner.

Nos sources : Le terrain ! C’est-à-dire les femmes et les hommes dans l’action (et non dans la « communication » : associations, entreprises, collectifs, laboratoires, collectivités, militants, habitants… Bref, tous les citoyens. Objectif : des témoignages concrets et des prises de paroles multiples.

Le ton : De la pédagogie, un brin de provocation, et surtout pas de jargon. Le but est de rendre accessible des initiatives qui ont parfois l’air compliquées ou marginales, sans moraliser. IL ne s’agit pas non plus de se suffire à valoriser des initiatives, mais bien de les questionner comme toute autre fait de société.

Un dossier unique par numéro : Nous choisissons de consacrer chaque numéro à une seule question et à ses solutions pour allier richesse d’information et concision. Enfin un mensuel qu’on a le temps de lire !

Sans oublier une belle carte du territoire : la map des Autres Possibles ! Il s’agit d’inviter un artiste par mois à travailler avec les journalistes pour illsutrer le sujet avec une cartographie qui localise les acteurs sur le territoire, ou le rend plus sensible. Une information qui change de forme et un graphisme qui s’adapte au sujet.

-

Le concept : allier le fond, la forme et la transparence

Le fond : Les Autres Possibles propose des enquêtes. Grâce à sa fréquence mensuelle, il donne le temps à chaque journaliste d’approfondir son sujet. Le but est notamment de faire entendre des voix rares médiatiquement, en s’efforçant d’aller à la rencontre de tous : âge, genre, urbain, ruraux, riches, pauvres, grands, petits, assis, debout…

La forme : Les Autres Possibles est un magazine en forme de carte routière qui se déplie avec des articles au recto, et une belle cartographie stylisée au verso : la map des Autres Possibles. Chaque mois elle est illustrée par un artiste émergent, de quoi démarrer une collection !

La distribution : Les Autres Possibles innove ! Pour sortir des circuits classiques de la presse et aller à la rencontre des lecteurs, Les Autres Possibles s’enrichit d’un réseau de distributeurs « engagés » dans la démarche : boutique, librairie, café, bistrot, restaurant, marché, AMAP…

Le rapport au lecteur : Une transparence à 100% sur le financement, le projet, les questions déontologiques. L’équipe des Autres Possibles souhaite répondre à toutes les questions des lecteurs qui peuvent contacter et rencontrer facilement la rédaction.

L’implication du média sur son territoire : Nous tenons à construire une communauté de lecteurs, d’ambassadeurs, de partenaires et distributeurs. Nous développons en parallèle des ateliers d’éducation au média, des événements socio-culturels et festifs.

N’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook ou à nous contacter !

-

Les Autres Possibles un journal engagé

Les maîtres-mots : Indépendance & Proximité. L’équipe est soucieuse de fournir un journalisme de fond, déontologique, méthodique et exigeant. Il porte des valeurs : celles de la solidarité, de l’ouverture, de l’équité, de l’égalité, de la transparence, et du respect de l’environnement.

Les Autres Possibles est un journal indépendant (sans publicité) ce qui sous-entend que chaque lecteur compte.

Une information de qualité a un coût, la seule solution pour qu’une autre presse existe, c’est de l’acheter et de la lire !

Trouvez ici le détail de nos finances (On y tient : 100% transparence !) :

Afin de rémunérer les contributeurs (journalistes, artistes, photographes, graphistes, coordinateurs, distributeurs, designers) et de payer les impressions et diffusions des premiers numéros, l’équipe a demandé des financements aux collectivité pour l’association Les Amis du MAP et l’émergence de son nouveau média de proximité ainsi que pour son action sur le territoire sur la médiation des initiatives citoyennes :
-DRAC (Direction régionale du Ministère de la culture – Appel à projet sur les médias de proximité) = 18750 € en 2016 et en 2017
-Ville de Nantes (Fond d’aide à l’émergence associative) = 5000 € en  2016 et en 2017 + 10% aide sur l’emploi aidé
-Département Loire-Atlantique (subvention association) = 6000 € en 2016
-Financement participatif auprès du lectorat (Ulule) = 12 000 € en 2016
-Fondation Crédit mutuel Loire Atlantique : 1500 € en 2016
-Contrats aidé par l’état = 80% du coût du travail de 20h par semaine au SMIC de la coordinatrice association + 60% du coût du travail de 20h par semaine au SMIC de la coordinatrice rédaction + 55% du coût du travail de 20h par semaine au SMIC de la coordinatrice diffusion : en 2017 et 2018 et après c’est tout parce qu’il n’y a plus de contrats aidés pour nous.

Chaque Magazine Les Autres Possibles a un coût de production/diffusion proche de 7000 €. Il s’agit pour nous de trouver une base de lecteurs et d’abonnés suffisant pour devenir autonome des aides d’état. Objectif : 3500 ventes par mois !

-

Tout ça pour 2€ par mois ?

Oui ! Afin de rester accessible à tous. Comment ? Notre format concis, notre réseau de distribution local et indépendant et notre façon de dompter le système D nous permettent de réduire beaucoup de coûts, inhérents à la presse classique. L’astuce : petit territoire, petit format, petite audience pour grandes idées!  Pour que Les Autres Possibles existe il nous faut donc multiplier les abonnés et les ventes au numéro. Objectif : 3500 ventes par mois !

->Abonnez-vous !<-
->Achetez les numéros, ils sont d’actualité toute l’année !<-

-

L'ÉQUIPE

Jeanne La Prairie, journaliste, co-fondatrice, coordinatrice du développement et de la publication

Après avoir porté des projets éditoriaux locaux à Tours et à Poitiers pour La Nouvelle République et travaillé pour Radio France Internationale, Ça m’intéresse, Néon, les Inrocks, Up, et Say Yess, entre Paris, Brest et Berlin, Jeanne décide de tester un nouveau journalisme local à Nantes, sa ville d’adoption. Elle publie d’abord « Nantes, l’essentiel », aux Editions Nomades, avant de dédier tout son temps au  magazine Les Autres Possibles, en tant que coordinatrice du développement et de la publication.

Marie Bertin, journaliste, co-fondatrice, coordinatrice de la rédaction

Pas la dernière pour parler de l’actualité sociale, de philosophie, d’idées, d’art et de culture, Marie est d’abord passée par la radio associative nantaise Prun’, France Bleu Loire Océan avant de coordonner l’info durant deux ans pour une antenne du Pacifique en Nouvelle-Calédonie. De retour à Nantes, coordonne la  rédac’ du magazine Les Autres Possibles.

Camille Van Haecke, artiste-graphiste, co-fondatrice, directrice artistique

Graphiste marathonienne dans tous les sens du terme, Camille est l’artiste, et surtout la directrice artistique, du magazine Les Autres Possibles. Créatrice d’images simples et poétiques, avec pour objet de prédilection le papier, elle met au service du magazine Les Autres Possibles sa délicatesse et son exigence artistique pour inventer de nouvelles façons d’informer, respectueusement et joliment !

Marie Le Douaran, coordinatrice de la diffusion et communication

Marie a rejoint l’équipe des temps partiels de coordination (autrement appelé Couteau-Suisse 🙂 ) des Autres Possibles, spécialité diffusion et communication ! Elle aime le journalisme et l’écriture, c’est d’ailleurs sa vocation première. Elle aime aussi les beaux objets, les beaux projets et les défis, alors pour Les Autres Possibles, elle mixe le tout !

Mathilde Chevré, journaliste pigiste

Après 15 années d’expériences éditoriales en tant que journaliste (radio, TV, web), directrice d’antenne à Radio Beton et rédactrice en chef à Prun’, Mathilde est désormais formatrice média auprès des jeunes publics. Elle fait bénéficier le magazine Les Autres Possibles de son expérience et de sa plume.

Nolwenn Perriat, journaliste pigiste

Convaincue qu’on peut changer le monde à son échelle, Nolwenn a toujours écrit pour des petits magazines positifs et durables (Shi-zen, Là-bas…) avant de faire un pas de côté pour faire de la com’ pour Médecins du Monde ou pour créer des journaux avec des enfants hospitalisés avec la Plume de Swane. Mais elle revient sans cesse vers ses premières amours d’où sa participation enthousiaste aux Autres Possibles !

Thibault Dumas, journaliste pigiste

Franco-américain, Thibault est journaliste depuis sept ans. Sa première expérience professionnelle s’est déroulée à l’hebdomadaire Marianne en 2009. Puis il s’installe quatre ans à Eur@dioNantes « la radio européenne nantaise » sans jamais délaisser la plume et l’appareil photo. Il effectue aujourd’hui des reportages dans le Grand Ouest et en Europe pour Le Figaro Magazine, L’Express, les éditions L’Étudiant, le webzine Terri(s)toires et le magazine Les Autres Possibles bien sûr !

Florence Pagneux

Journaliste pour le quotidien La Croix à Nantes depuis dix ans, Florence travaille aussi pour la presse jeunesse (J’aime Lire, Okapi) et rédige des sujets au long cours pour le web (Le Quatre Heures, Médiacités) quand elle n’enseigne pas le journalisme aux étudiants d’Audencia SciencesCom. Avec les Autres Possibles, elle concilie son goût pour le papier (plié !) et pour des sujets porteurs de sens.

Stéphane Mahé, photo-journaliste

Photographe d’actualité pour l’agence Reuters, Stéphane Mahé parcourt le grand Ouest et se spécialise par la force des choses, dans la force des choses. Particulièrement doué dans la capture d’instants vifs et uniques lors de manifestations (voir la fameuse photo lors du rassemblement post-attentat de Charlie Hebdo et ici la photo pendant l’évacuation de la Zad de Notre Dame des Landes), il aime varier ses plaisir en rencontrant d’autres temporalités, d’autres initiatives et d’autres besoins photographiques chez Les autres Possibles.

Marie Roy, journaliste pigiste

Son histoire avec le journalisme commence il y a presque dix ans. Alors lycéenne, Marie pousse les portes de la radio Prun’. Depuis, même si elle fait des infidélités aux ondes pour les encres des magazines, la relation est devenue sérieuse. Aujourd’hui, il est très probable de la voir courir après un train, un avion ou un bus à la poursuite de reportages qu’elle écrit pour Usbek & Rica, Néon, Causette, les sites Le Zéphyr et 8e étage… et Les Autres possibles !

+ Des contributeurs locaux, aux talents variés

Le projet associatif est porté par un bureau composé de trois personnes : Lucile Colombain, Luce Rolland et Guillaume Gautreau. L’association se veut fédératrice et expérimentatrice. Pour enrichir le projet de regards et de savoir-faire variés, illustrateurs, artistes, designers et journalistes ou bénévoles se joignent à la vie des Autres Possibles, magazine d’un territoire vivant. Et vous ?

->N’hésitez pas à nous contacter !<-

->Abonnez-vous !<-

->Achetez les numéros, ils sont d’actualité toute l’année !<-