2 €

#17 ADDICTIONS

Chères addictions, comment allez-vous ?

Addict à rien ? Vraiment ? Quid de ces cigarettes qu’on ne peut s’empêcher d’allumer « de temps en temps », quitte à taxer dix fois le même pote ? Et cet apéro qui, s’il tarde trop à venir, nous chatouille les neurones ? Ni clope, ni apéro ? Mais, peut-être, un goût prononcé pour le café, le sucre, le cannabis ? Ou alors une de ces dépendances dites comportementales : travail, réseaux sociaux, jeux vidéos, etc ? En cherchant bien, nous sommes nombreux à percevoir ce qu’est la dépendance, qu’on lui succombe ou non. Car elle est douée pour se faufiler en nous. L’alcool, drogue autorisée, vecteur de lien social, prend ses adeptes par surprise, tous milieux et tous âges confondus. Le tabac fait aussi bien son lit dans nos petits tracas que dans nos moments de détente. Le cannabis saisit la jeunesse au vol, et peut lui coûter cher. Les drogues dures, quant à elles, s’infiltrent par les failles de nos êtres. Face à ces ennemis intimes, la résistance s’organise : près de chez nous, des assos, des chercheurs et des docteurs préviennent l’addiction et accompagnent le sevrage. Ils en profitent aussi pour transformer la culpabilité individuelle en question de société…

Ajouter au panier

Sommaire

Entretiens

Le travail est-il une drogue ?

par : Marie Bertin

Il est important de bien faire le tri face au concept récent d'addiction au travail, qui peut cacher un malaise de société bien plus large

Enquête

Ivres, ils pensent ne pas avoir de problème avec l'alcool

par : Valérie Gautier

L'alcool est partout. Entre une consommation conviviale et une habitude maladive, les frontières sont parfois floues.

Rencontres

Parler cannabis à la jeunesse

par : Thibault Dumas

Parler drogues et prévenir les conduites à risques : de plus en plus d'assos préfèrent éviter de dramatiser pour mieux accompagner.

Decryptage

Addictions en prison, la double peine

par : Matthieu Le Crom

À Nantes, médecins, assos et personnels pénitentiaires s'organisent pour améliorer les soins aux nombreux patients-détenus souffrant d'addictions.

La carte au dos : Le test de Horn

Pourquoi fume-je ? Le test de Horn permet d’établir le profil psychologique de son tabagisme. Il distingue le besoin de retrouver des sensations (plaisir, détente, bien-être), du besoin de lutter contre des états (anxiété, stress, tristesse), « grâce » à la cigarette. Il détermine ainsi les facteurs dominants de notre dépendance psychique et complète le test de Fagerstrom, qui mesure, lui, l’addiction physique.

Benjamin Adam

Benjamin Adam est un auteur de bande dessinée et illustrateur jeunesse qui a une page Wikipédia et ça, ça en bouche un coin. Il a d'ailleurs fait partie de la sélection officielle du festival d'Angoulème en 2016 avec sa BD Joker (ed La Pastèque, 2015). Plus tôt il avait publié "2 milligrammes" (La Pastèque en 2014), sur son arrêt de la cigarette. On ne pouvait donc que l'ajouter au casting de ce numéro sur l'addiction. On aime sa mise en page de la narration par l'image, son humour pointilleux, ses galipettes avec la couleur et son goût pour la typographie.

Qui sommes-nous ?

La boutique

Les points de vente