2 €

#15 BIODIVERSITÉ

Biodoversité : la petite bête qui gronde, qui gronde, qui gronde

« La population des oiseaux des champs a chuté d’un tiers en 15 ans », « 15 000 scientifiques du monde entier signent un appel contre la dégradation de l’environnement », « les populations marines ont diminué de près de 50 % depuis 1970 »… Y’en a un peu plus, on vous l’met quand même ? Impossible d’échapper aux mauvaises nouvelles concernant le déclin de la biodiversité. Déso.
Il est temps de rejoindre ceux qui agissent depuis longtemps, comme certains écologues ou naturalistes, qui combinent sciences et politique pour porter haut la voix des discrètes petites bêtes. Ayons le courage de lutter avec eux. Ayons le courage d’être maire ou habitant sans foncer dans le « tout bâti », de laisser la nature s’épanouir même si l’indomptable nous file des tocs. Ayons le courage de soutenir la recherche et les agriculteurs qui testent de nouvelles démarches pour arrêter de produire aux dépens d’autres espèces.
Et pour puiser la force de réaliser tout ça, explorons notre beau département humide, écrin rare d’une nature fragilisée. Puis défendons-la. Ça fera rire les oiseaux et chanter les abeilles.

Ajouter au panier

Sommaire

Enquête

Ville et nature, l'hybridation (im)possible

par : Marie Bertin

En ville, la nature est sous pression. Un frein pour la biodiversité qui pourrait, pourtant, y prendre place.

Rencontre

Naturaliste, animal politique

par : Alexis Bédu

Pour les Naturalistes en lutte, collectif né sur la Zad, préservation de la biodiversité et engagement politique ne font qu'un.

Décryptage

La permaculture cultive la biodiversité

par : Julie Reux

Nourrir les Hommes sans nuire à la nature : la permaculture propose de changer les règles, lentement.

Reportage

À l'hosto de la faune sauvage

par : Florence Pagneux

Nantes abrite un centre de soins vétérinaires pour les animaux sauvages. Un lieu idéal de sensibilisation.

La carte au dos : Loire-Atlantique : un département gorgé d'eau !

Deuxième département français en terme de surface humide après la Camargue, la Loire-Atlantique compte cinq sites remarquables en plus de son littoral et de son fleuve. Ces espaces relativement préservés font office de refuges pour de nombreuses espèces.

Delphine Vaute

Delphine Vaute a grandi sur les bords de la Loire, à regarder la nature et rêver. Devenue illustratrice, elle s'inspire de visuels anciens et de la biodiversité environnante pour proposer un bestiaire de créatures hybrides. Avec, toujours, le trait au centre de ses recherches artistiques.

Qui sommes-nous ?

La boutique

Les points de vente