Le numéro du mois

Le MAP #00 – à Nantes et alentours – Sommaire

L’enquête : Demain, tous coworkers ?
Le récit : Indépendants mais sûrement
La rencontre : L’entreprise libérée, délivrée ?
L’idée : Génération système D cherche revenu…de base ?

Edito

Loi El Khomri ou pas, les conditions de travail ont déjà changé. Pour toute une génération, le salariat et ses CDD à répétition provoquent autant d’incertitudes que le statut d’indépendant. Parce qu’il faut faire avec et parce que la liberté a du bon, de nouvelles façons de vivre le travail émergent sur le territoire. Plutôt que de rester précaire isolé, on préfère inventer et tester ensemble. Les coworkers, par exemple, ré-enchantent la collaboration et tout le monde a un peu envie de s’y mettre. Les entreprises quant à elles, remettent à plat les hiérarchies. Elles se disent «libérées» mais sont-elles délivrées ? Le salariat est mort, vive le co-salariat ! Pour concilier indépendance et protection sociale, les auto-entrepreneurs rejoignent des coopératives d’activités. Pendant ce temps-là, entre intérim, RSA et projet perso, la génération débrouille cherche son salut… Serait-ce le “revenu de base” ? Ah oui et au fait, on vous présente le MAP, le Magazine des Autres Possibles. Enchanté.

La Carte

Le MAP est un magazine carto-graphique. Au dos chaque mois : une belle carte illustrée & légendée à collectionner.

Le MAP propose chaque mois au recto : une série d’articles fouillés sur un thème, et au verso une carte illustrée par un artiste qui revisite ce thème.
Pour ce premier numéro consacré aux autres façons de travailler (voir l’édito plus haut), le MAP pointe sur sa map du MAP les lieux où il fait bon « travailler loin de son canapé ». Cafés, bureaux partagés, coworking autogérés, thématisés, etc. Nous avons opté pour des lieux dont le loyer mensuel est inférieur à 250 euros par mois et avons tenté d’établir une typologie. Tous les bureaux partagés n’ont pas le même fonctionnement ou standing ! A chaque travailleur son style…

Précision de la rédaction : La cartographie est tout un art ! Dès le lancement officiel du numéro 1, le MAP souhaite joindre à l’artiste, un cartographe et un data-journaliste. L’expérimentation est en cours pour préparer des cartes d’exception !

L’artiste : Aurélien Bidaud

Chaque mois, le MAP invite un artiste local émergent à réinventer la cartographie du territoire.

Aurélien Bidaud, graphiste et illustrateur Nantais, féru d’affiches de festival, de grosses bêtes sauvages et de cultures urbaines, exerce depuis 2007 en indépendant. Pour le MAP il s’attaque aux lieux où il fait bon travailler loin de son canapé. Pour cela, il choisit de proposer un univers fluo, habités de silhouettes baladeuses mais déterminées… prêtes à se rencontrer.