...

#27 EAU

Vous allez voir ce que vous allez boire

Quel est le point commun entre un plant de tomate, une ampoule allumée, un vêtement, une vache nantaise et le voisin ? L’eau. Non seulement
l’ensemble du vivant, mais aussi la quasi-totalité des activités humaines ont besoin d’eau. Alors que le dérèglement climatique menace l’équilibre des cycles de l’eau et que les inégalités se creusent au rythme des crises sanitaires, économiques, écologiques… L’eau est en train de devenir un enjeu politique majeur dans des territoires jusqu’alors préservés du manque. Que se passerait-il s’il n’y en avait plus assez pour tout faire ? Comment, dès lors, partager équitablement ce bien commun ? Pour éclairer ce sujet complexe, nous avons cherché des réponses auprès de celles et ceux qui veillent sur l’eau, qui connaissent sa façon de couler, de s’infiltrer, de ressurgir… Et s’il suffisait de les écouter ? Écouter les hydrobiologistes, comme Yves Gabignon qui plaide dans ce numéro pour une gestion globale de la qualité des eaux de nos rivières, de l’amont à l’aval. Écouter ceux qui proposent d’offrir des droits aux fleuves, à leur faune et à leur flore, comme les initiateurs du Parlement de Loire. Écouter les agriculteurs qui travaillent pour adapter les cultures et les rendre plus économes en eau. Il est temps aussi de s’intéresser à l’eau qui coule tous les jours dans nos douches, nos WC, nos éviers… Comment arrive-t-elle jusqu’à nous ? De quels équilibres naturels dépend-elle ? Réponses au dos de ce numéro. Pour enfin se préoccuper de ce sujet complexe, certes, mais vital.

Juillet 2020

Produit épuisé

Sommaire

Enquête

Et toi tu bois de l’eau publique ou privée ?

par : Hélène Bielak

L’eau qui coule de nos robinets cache des enjeux majeurs : santé, pollution des milieux naturels, et argent public. D’où cette épineuse question : à qui en confier la gestion ?

Reportage

Agriculture : aux arbres !

par : Marine Forestier

La gestion de l’eau est l’un des immenses défis à venir pour l’agriculture. À Carquefou, la Ferme des 1 001 pattes mise sur une technique naturelle pour l’économiser : l’agroforesterie.

Entretien

« Il faut une gestion globale de la santé des cours d’eau »

par : Marie Bertin

En Loire-Atlantique, la qualité des eaux n’est pas bonne. Pourquoi et comment améliorer la situation ? Explications avec Yves Gabignon, hydrobiologiste retraité et passionné.

Idée

Des droits pour la Loire

par : Marine Forestier

Depuis fin 2019, à Saint-Pierre-des-Corps près de Tours, un groupe de personnes étudie la possibilité de faire de la Loire et de ses écosystèmes des sujets de droit : une reconnaissance juridique qui permettrait de mieux les défendre.

La carte au dos : Et que s'appelerió : l'eau du robinet

Derrière l’eau qui coule dans les éviers de l’agglo nantaise, coule un fleuve : la Loire. Nous dépendons donc de l’équilibre de son milieu naturel, de la pluie qui s’infiltre et ruisselle, de la faune et de la flore, terrestres et aquatiques, qui stockent et purifient l’eau. Impossible sans eux d’assurer une distribution continue d’eau à la population ou de répondre aux besoins de l’agriculture, de l’industrie ou des loisirs. Or, en Loire-Atlantique, territoire agricole où les villes se densifient, ces usages font pression sur la quantité et la qualité de la ressource. Et l’intensification des sécheresses liée au dérèglement climatique exacerbe ces vulnérabilités… Pour ne plus barboter dans la complexité du sujet, cette carte présente, étape par étape, le cycle de l’eau potable dans son environnement et les risques qui pèsent sur lui.

Caroline Evain

Originaire de la région Nazairienne, Caroline Evain a étudié les Arts Appliqués avant de compléter sa formation pour devenir ingénieure paysagiste. Caroline plonge dans la cartographie à travers son mémoire de fin d’études, un médium qui lui permet de croiser ces deux disciplines et de s'interroger sur les apports de la cartographie sensible dans les projets de paysage. Ces nouvelles formes cartographiques permettent de traduire une lecture plus sensible et vécue d'un espace. Un vrai terrain de jeu pour Caroline qui prend le temps de voyager et de cartographier ses émotions au gré des diverses régions qu'elle traverse. Son travail artistique est exposé dans plusieurs galeries et événements culturels en France. En parallèle, elle répond à des commandes privées, parfois plus scientifiques comme pour l'ouvrage « Villes et Rivières de France » édité par le CNRS en 2019.

Qui sommes-nous ?

La boutique

Les points de vente