2 €

#18 MODE

Mode : moi, je retourne ma veste

Si vous êtes habillé.e en lisant ces lignes, ce numéro dédié à la mode vous concerne. Car, au-delà du look, une tendance nous touche presque tous : le pas trop cher, vite fait, mal fait, vite porté, vite jeté, qu'ont instauré les marques de prêt-à-porter de la fast fashion. Cette industrie textile qui, rien que pour le coton, consomme un quart des pesticides utilisés dans le monde, tout en asséchant allègrement mers et rivières, est devenue l'une des plus polluantes et inégalitaires de la planète. Le comble : une partie de la production finit gaspillée. Burberry a détruit cette année 20 millions d'euros de vêtements invendus. Sortir des griffes de cette mode-là ? Pas facile quand on est conditionné à s'affirmer par le style. Des pistes existent. Peut-être en passant le cap du déjà-porté pour fouiller les rayons des friperies. Ou en mettant, si l'on peut, la main au porte-monnaie pour acheter plus éthique. On peut aussi apprendre à lire les étiquettes, en acceptant d'avoir moins mais mieux... Essayons ! En attendant que vivre nu devienne une véritable option, évidemment.

Ajouter au panier

Sommaire

Enquête

Seconde main, tu payes ta fripe ?

par : Marie Bertin

De la friperie chic à la bibliothèque de vêtements : les professionnels de la seconde main tissent de nouveaux modèles.

Rencontre

S'habiller local : le Juste prix

par : Jeanne La Prairie

Rencontre avec Julie Laurent, une créatrice nantaise pour comprendre ce que l'on paye quand on achète en circuit court.

Décryptage

Que deviennent les fringues données ?

par : Alexis Bédu

Les textiles hors d'usage peuvent être recyclés. À Couëron, le Relais Atlantique se bat pour développer cette filière, qui cherche encore son équilibre.

Entretien

Aller vers le "moins mais mieux"

par : Marie Roy

Même conscients des abus de la fast fashion, difficile de changer nos habitudes. Malgré tout, les prémisses d'une amélioration sont perceptibles.

La carte au dos : Fripes partout !

Acheter des vêtements de seconde main, c'est tout bénef' ! On prolonge la durée de vie du vêtement, on soutient l'insertion par l'emploi, les associations solidaires et les entreprises locales, on fait des économies et en bonus : on soigne son look. Du dépôt-vente de marques chics à la friperie vintage en passant par la boutique associative, il y en a pour tous les goûts à Nantes et dans l'agglo.

Flore Larrazet

Flore Larrazet est designer textile et illustratrice. Après des études d'Arts Appliqués et de design textile à Nantes puis à Lyon, elle a travaillé comme graphiste textile au sein de plusieurs marques de vêtements pour enfants. Aujourd’hui, elle vit à Nantes et travaille sous le nom du "Studio Walkie Talkie" dans les secteurs de la mode, de la décoration, de l'objet. Depuis 2014, elle crée et édite également sa propre collection de tissages jacquards, 100% made in France.

Qui sommes-nous ?

La boutique

Les points de vente