Des ateliers pour chasser les stéréotypes de genre

Près de 70 élèves du lycée agricole de Briacé ont travaillé sur la question des stéréotypes de genre dans les médias, avant de rencontrer le centre LGBTQI+ de Nantes. Les CM2 démarrent aussi un travail sur les clichés.

Les lycéens du Landreau à la chasse aux clichés sexistes

Violette et Gwenola, engagées dans le centre LGBTQI+ Nosig, à Nantes, répondent aux questions des élèves du lycées agricole de Briacé, au Landreau.

En 2020, la rédaction mène plusieurs projets d’éducation aux médias et à l’information pour lutter contre toutes les formes de discriminations. Le bal a été ouvert en janvier avec le lycée agricole de Briacé, au Landreau. Au cours de deux séances de 3 heures, la rédaction, en partenariat avec la bibliothèque du Landreau, Comme un Roman, a travaillé avec 3 classes de Seconde générale sur les stéréotypes de genre dans les médias : zoom sur les publicités sexistes dans la presse, à la télévision ou sur les réseaux sociaux, manque de visibilité des femmes expertes, clichés sur les LGBTQI+…
Les jeunes ont pu prendre conscience des stéréotypes ancrés depuis des années dans notre société, ainsi que des avancées encore récentes. Après avoir découpé et sélectionné les clichés de « clichés » dans les magazines, les jeunes ont créé des panneaux d’exposition enrichis de leurs commentaires. Leurs travaux ont été affichés au CDI du lycée à l’occasion de la journée Portes ouvertes de l’établissement. Au cours de la deuxième séance animée par la rédaction, les apprentis journalistes ont pratiqué le journalisme de solution façon « Les Autres Possibles », avec l’interview de représentantes du centre Nosig, association LGBTQI + nantaise, association de défense des droits.

Décryptage des clichés avec des CM2 et la médiathèque Jacques Demy de Nantes

La question des stéréotypes de genre concerne aussi les plus jeunes: entre janvier en mars 2020, la rédaction anime cinq séances auprès de 26 élèves de CM2 à l’école Port-Boyer, à Nantes. Le projet, mené en partenariat avec la médiathèque Jacques Demy, allie sensibilisation à l’égalité femme-homme, à travers des travaux ludiques et pratiques, notamment à partir d’archives de l’INA. La restitution de ce projet, sous forme d’exposition composée des réalisations des élèves, sera proposée au sein de l’école dès la réouverture de l’établissement, suite au confinement.

Enseignant, éducateur, parent… Ça vous intéresse ? Pour en savoir plus sur les projets d’éducation aux médias et à l’information menés par les Autres Possibles, n’hésitez pas à contacter la rédaction !

 

 

Qui sommes-nous ?

La boutique

Les points de vente