Les Autres Possibles,
le magazine local qui se déplie, à Nantes et alentours.

Tous les deux mois, une grande question de société et ses réponses de proximité : des articles sur les innovations solidaires et durables du territoire et une cartographie illustrée par un artiste. À déplier, lire et afficher !

Seulement 16€ par an Je m’abonne

Découvrir le dernier numéro

Voici venu le temps de loger les gens

Lire l'édito

Enquête

Les plans B de l'hébergement d'urgence

par : Marie Bertin

Il y a de plus en plus de gens à la rue et trop peu de places libres. Les associations n’ont pas le choix : frapper à toutes les portes, pour en ouvrir de nouvelles.

Rencontre

Proprio solidaire : "J'auto-plafonne le loyer"

par : Hélène Bielak

À Nantes, l’Agence immobilière à vocation sociale réunit des propriétaires qui acceptent de louer leurs biens à des prix en dessous de ceux du marché.

Interview

"Le système est à bout de souffle"

par : Nolwenn Perriat

Avoir un toit, c’est un droit. Comment s’applique-t-il ? Les explications de François Lebrun, chef de projet logement et hébergement à la Fédération des acteurs de la solidarité des Pays de la Loire.

Portrait

Bienvenue chez Boris

par : Marine Forestier

Quand Boris arrive en France, ses recherches de logement le mènent jusqu’à la communauté Emmaüs de Saint-Nazaire. Là-bas, il travaille en échange d’un toit.

La carte au dos : "Les bidonvilles nantais" illustrée par Loïc Sécheresse

L’agglomération nantaise est l’une de celles qui concentrent, en France, le plus d’habitants vivant en bidonvilles : environ 2 000 personnes. Des bidonvilles ? Oui. Des terrains insalubres, sans accès sécurisé à l’électricité, parfois sans eau courante. Leurs occupants y vivent dans des abris précaires : des caravanes, des tentes ou des cabanes de fortune. Ici, ils sont habités majoritairement par des familles venues d’Europe de l’Est, notamment de Roumanie, que l’on réunit, par abus de langage, sous le qualificatif « Roms ». L’objectif de cette carte est de rendre visible cet habitat d’une extrême précarité, et de mieux comprendre la réalité de ses habitants, qu’importe leurs origines.

Découvrir ce numéro

Qui sommes-nous ?

La boutique

Les points de vente