juillet 2020

Le coin du web des Autres Possibles

Nouveau ! Les Autres Possibles est un magazine papier mais parfois il se décline en ligne ici. Au menu : des compléments d’infos sur nos enquêtes, des archives offertes des numéros parus ou épuisés, et, quand on le pourra, des exclusivités 100% web.    

Décryptage d’étiquette : de quoi sont faits nos vêtements et comment améliorer ses choix ?

Certes elles grattent, mais les étiquettes de nos fringues peuvent aussi nous aider à nous repérer pour lutter contre les dégâts de l’industrie textile et bien choisir ses achats. Encore faut-il comprendre le charabia de la composition des vêtements…

Photo : Extrait de la page « comment retirer une étiquette » du site Wikihow qui peut sauver un t-shirt.
——

Se repérer sur les étiquettes

Les matières naturelles

• Ce sont les fibres issues du végétal : coton, lin, chanvre, jute, ramie, ortie; ou des matières animales : cuir, soie, laine (mérinos, shetland, cachemire, mohair, angora, alpaga, etc), fourrure.

Les +   Les matières naturelles sont toutes biodégradables (hors teintures). La plupart sont recyclables.

Les –    Certaines ont un processus de fabrication très gourmand en eau. Les plus consommatrices sont le coton, le lin et le cuir. Sans label (voir plus bas), leur production a pu avoir recours à des pesticides, des teintures et produits chimiques, et impliquer des conditions de travail dégradantes ou de la souffrance animale.

Lesquelles privilégier ?

✓ Le lin (peu d’engrais et production souvent européenne)

✓ Le coton bio (peu ou pas de pesticide et moins d’eau)

✓ La laine (en portant attention au respect animal)

Paquerette et son manteau de laine dernier cri. (cc myri_bonnie)

Les matières chimiques

• Les fibres artificielles sont issues de composés naturels modifiés.

→ Viscose (ou rayonne, rayon) : fabriquée à partir de cellulose, de la fibre de bois transformée par procédés chimiques.

→ Acétate : fabriquée à partir de cellulose ou de coton, qui trempe dans un bain d’acétone, d’où son nom.

→ Lyocell (ou Tencel, Alceru, Newcell) : issu de pulpe d’eucalyptus.

D’autres fibres artificielles sont conçues à partir de bambou, de soja, de maïs (Ingeo), de lait, ou encore de pin blanc (Lenpur)

• Les fibres synthétiques sont issues de matière dérivées de la pétrochimie.

→ Acrylique (ou modracrylique) : souvent utilisée avec d’autres fibres pour augmenter leur résistance.

→ Élasthanne (ou Spandex, Lycra) : fibre élastique dérivée du polyuréthane, donc de plastique.

→ Polyamide (ou nylon) : fibre chimique élastique et résistante.

→ Polyester (ou PET, Tergal, Dacron) : fibre plastique très résistante. Le Lurex est une fibre de polyester métallisée.

Les +    La production des matières chimiques n’est pas très sympa pour la planète. Mais certaines comme le polyester et l’acrylique peuvent être recyclées.

Les –    À chaque lessive, de minuscules morceaux de fibres sont évacués et se retrouvent parmi les micro-plastiques qui polluent les océans. Les paillettes, sequins, fils métallisés et autres fioritures ne sont pas recyclables et compliquent le développement de la filière.

Lesquelles privilégier ?

✓ Le lyocell (exploitations d’eucalyptus gérées, solvant organique réutilisable à 97%)

✓ Le polyester recyclé (utilisé par des marques responsables)

Le lyocell est un textile composé de bois.

Made in… Ca vient d’où ?

Attention, la mention made in France ne signifie pas que le vêtement a été entièrement fabriqué en France, ni qu’il est de bonne qualité. Une marque peut indiquer made in France si 45% de la valeur ajoutée du produit a été réalisée en France, sur le territoire. Un T-shirt cousu au Bangladesh et brodé à Nantes peut donc être estampillé made in France.

Sur les étiquettes, il est possible de croiser les labels Origine France Garantie (confection française + au moins 50% du prix de revient français – ça reste obscur pour nous aussi) et Terre Textile (75% des étapes de fabrication réalisées dans une aire géographique spécifiée sur le logo).

Quels marques/labels privilégier ?

Certains labels assurent le respect des conditions sociales et écologiques : GOTs, OekoTex, Ecolabel Européen… Du pull au jean, des marques responsables et abordables émergent (fabrication française ou européenne, traçabilité, transparence, etc.) : Loom (homme), 1083 et People Tree (homme/femme).

Vous souhaitez trouver une marque qui correspond à votre goût et votre porte-monnaie ?
=> le site SloWeAre répertorie les nouveautés et les valeurs sûres.

 

 

À lire aussi sur Les Autres Possibles

Mode : « le minimalisme, c’est apprendre à se connaître »

Consommer local, durable et solidaire avec le guide des Autres Possibles

Qui sommes-nous ?

La boutique

Les points de vente