Attention : notre fête du solidaire et durable est annulée pour des raisons indépendantes de notre volonté

L’équipe des Autres Possibles, organisatrice de l’événement, est attristée de cette annonce et souhaite vous expliquer pourquoi cette annulation soudaine.

À nos lectrices et lecteurs, à nos soutiens, à celles et ceux qui pensaient venir fêter l’engagement solidaire et durable avec les Autres Possibles,

Notre soirée du vendredi 27 septembre à l’Agronaute est officiellement annulée. Tout était prêt. Nous étions prêts. Le public aussi.

Après un parcours du combattant auprès de plusieurs institutions ces derniers jours et une recherche de plans B, C, D, nous n’avons plus d’autre choix : nous devons annuler la soirée, pour une raison qui n’est malheureusement pas de notre fait. Nous tenons à vous en donner l’explication :

Cette soirée est prévue depuis 6 mois dans le cadre de la sortie de notre livre « Où acheter durable et solidaire à Nantes ? », autour d’un apéro locavore. Il s’agissait de fêter l’engagement solidaire et durable avec un spectacle d’impro créé pour l’occasion, deux concerts-découverte de jeunes talents nantais rap et electro folk, et un Dj set.

La tenue de la soirée à l’Agronaute (nouvelle ferme urbaine, bar et restaurant dans un hangar de l’ancien MIN), était actée depuis le mois d’août. -Pour rappel, nous devions originellement faire cette soirée aux Ateliers de Bitche, mais avons dû changer de lieu suite à un rappel à l’ordre des Ateliers de Bitche par les autorités publiques (plaintes du voisinage)- Or, au moment de décider ce changement de lieu, nous ignorions que l’Agronaute n’avait pas encore obtenu sa licence 4, et ne l’aurait pas à la date de notre soirée. Ils nous en ont informées bien trop tardivement (suite au contrôle de leur établissement par les autorités le soir de leur ouverture).

Pour pallier rapidement ce problème de taille, nous avons demandé une autorisation de buvette temporaire (bière et vin) pour notre association auprès de la Mairie de Nantes. La réponse, négative, est tombée ce vendredi 20 septembre. Déplacer, une fois de plus, la fête en si peu de temps dans un grand lieu disposant d’une licence 4 était impossible. Nous avons bien sûr envisagé de maintenir la soirée à l’Agronaute, sans alcool. Mais il aurait fallu annoncer au comptoir à un public déçu que « non, il n’est pas possible de boire une bière à notre fête ». Ça ne nous paraît pas refléter les valeurs de simplicité et de liberté que nous défendons aux Autres Possibles. De plus, la recette des ventes de jus de pommes -bien que délicieux et locaux- n’aurait malheureusement eu aucune chance de rembourser l’association face aux frais engagés pour la programmation et le lieu. 

Plusieurs réactions : 

1) Nous sommes désolées de vous annoncer cette nouvelle et nous sommes certes déçues, mais aussi en colère face au gâchis de l’énergie déployée autour de cette fête (cinquante personnes, en majeure partie bénévoles, y travaillaient ou s’y préparaient). Nous le savons, un large public était au rendez-vous, les artistes aussi.

2) Nous ferons notre possible pour réitérer cette proposition de « Fête du solidaire et durable », pour faire jouer les artistes et le spectacle, et réunir ceux qui le veulent dans la célébration, le respect et la liberté

3) Cette situation étonnamment complexe nous interpelle. Nous nous interrogeons plus globalement sur la problématique de la fête dans la Métropole, comme nous l’avions déjà fait dans un numéro dédié du magazine Les Autres Possibles. Des collectifs composés d’autres organisateurs qui rencontrent de plus en plus de difficultés à prévoir et assurer des moments conviviaux, culturels ou festifs dans la ville de Nantes, proposent à ce sujet, une table ronde sur la défense de la nuit et des festivités à Nantes samedi 28 septembre au Jardin C près de Trempolino : voir le lien ici. Nous y serons.

Encore merci pour votre engagement auprès de nous ! Et à très bientôt.
En attendant, on se remet au boulot pour trouver d’autres possibles…

Qui sommes-nous ?

La boutique

Les points de vente